au menu d' EKWO
LES AUTRES DOSSIERS
Mexique : le Message des Peuples Indigènes NOUVEAU
Sous les déchets la plage NOUVEAU
Pollution atmosphérique & biosurveillance NOUVEAU
Nature sur Mesure NOUVEAU
Balade en Forêt Transgénique NOUVEAU
L'arbre qui cache le Forfait NOUVEAU
Ozone au balcon,
pollutions au salon

Forêt désenchantée
Coktail informatique
Chamane au parfum
Mongolie vers la fin du nomadisme
Homo-destructor
Les passionautes
Abeilles dans le guêpier
Beedie's Story
Briquets jetables
Roumanie, les portes de fer s'ouvrent
Afganistan
Argentine
Des oasis à la révolution bleue

 

 

 



 

MEXIQUEFemmes Mazahua

Le message des peuples indigènes

Le Mexique présente un panorama social et naturel des plus diversifiés de la planète. Composés de plus de 12 millions de personnes éparpillées sur tout le territoire, les peuples indigènes représentent une des plus grandes richesses de la nation. Ce sont eux qui apportent le plus en ressources humaines, naturelles, territoriales et culturelles. Malgré cela, ils restent les plus pauvres des Mexicains, et aujourd’hui leur survie est en jeu.


« Voici venu le temps des peuples indigènes, que se termine le silence. » C’est ainsi que se clôt la Déclaration de San Lazaro, rédigée par une centaine de représentants indigènes du Mexique le 28 juillet 2006. « Nous avons atteint les limites de notre patience après tant d’inégalité, de discrimination, de marginalité et de pillage. Nos terres sont brûlées, nos rivières polluées, nos arbres arrachés et nos cultures sont en danger. Notre survie est aujourd’hui en jeu. Il est temps pour nous d’exprimer notre parole. » Alors qu’ils se sont tus pendant plus de 500 ans, voilà que les peuples indigènes du Mexique décident de faire entendre leur voix. Quel est leur message ? Et en quoi nous concerne-t-il tous ?


Le pays aux 54 ethnies

Au Mexique, vivent un peu plus de 12 millions de personnes identifiées comme indigènes. Ce chiffre en fait le pays à la plus grande population indigène d'Amérique latine, et le huitième à l’échelle mondiale. Cela dit, les indigènes ne représentent plus que 10% de la population, quand ils constituaient, avant l’arrivée des Espagnols, la totalité de la population mexicaine.

totonaques-taller-femmesIl est difficile d’établir combien de peuples indigènes vivent au Mexique. La Commission Nationale pour le Développement des Peuples Indigènes comptabilise aujourd’hui 54 groupes ethniques différents. Une partie de leur diversité culturelle s’exprime dans l'utilisation d’au moins 62 langues et d'un grand nombre de dialectes. Entre elles il existe de vastes contrastes : alors que le nahualt est parlé par plus d'un million de personnes, seules 12 personnes parlent l’ópata, par exemple.


© EKWO

DOSSIER ENVIRONNEMENT & PHENOMENES

Reportage : Magali Tirel
Photos : Rosalinda Hidalgo, Mouvement Mazahua en défense de l'eaus, CIPO-RFM, Magali Tirel, Valentine Carlier

 

 







Les peuples indigènes les mieux préservés des influences extérieures sont les Huichols, qui peuplent les vallées isolées de la Sierra Madre Occidentale et le nord du Jalisco, et les Tarahumaras, qui sont installés dans la Sierra Madre au nord du Chihuahua. Vivant en marge de la civilisation, sur les arêtes rocheuses inaccessibles et dans les vallées encaissées de leurs territoires ancestraux, ils ont su préserver leur pureté ethnique et leurs traditions. Bien qu’ils aient adopté le catholicisme, les Huichols vénèrent le feu, la fertilité et le cerf. Tout comme les Tarahumaras, le "peuple aux pieds légers" connu pour son endurance à la course à pied, leur culture s’est construite autour du rituel du peyolt, et de l’harmonie avec les éléments naturels.

Chinantecos Oaxaca

Mais ils ne sont pas les seuls peuples à avoir su conserver la culture de leurs ancêtres, leurs arts et leurs traditions. Les Nahuas, les Mazahuas et les Otomies qui sont les descendants des tribus originaires du Mexique Central, les Mayas du Yucatan, les Mixes, les Zapotecos, les Mazatecos, les Chinantecos (pour ne citer que quelques-unes des multiples ethnies qui peuplent l’Etat de Oaxaca), tous ces peuples ont au moins en partie conservé leurs costumes, leurs langues, leur mode de vie traditionnel, et leurs arts qui reflètent leur identité et leur spiritualité. Paysans, ils ont tous des cérémonies pour marquer la venue de la pluie, le temps des semailles et le moment de la récolte du maïs. Les fêtes religieuses, bien qu’aujourd’hui associées à des saints catholiques, sont toujours imprégnées de leurs anciennes croyances, et de coutumes pré-colombiennes.

Grâce à ses peuples indigènes, le Mexique aujourd’hui, c’est un bouquet de cultures, un arc-en-ciel de traditions, de croyances, d’artisanat en tous genres, de maïs de toutes les couleurs.

Du coup, la diversité culturelle du Mexique est due en grande partie à ses peuples indigènes. La variété des us et coutumes, la multitude des symboles et des cosmovisions, des médecines traditionnelles, des fêtes, de l’artisanat, des arts culinaires ou musicaux, sont au fondement de l’identité mexicaine, et font sa richesse.


                                                                          Suite

 

EKWO.org - Copyright 2010 - Mention légales