au menu d' EKWO
LES AUTRES DOSSIERS
La mariage...durable NOUVEAU
Le "bon" prétexte de l'écotourisme NOUVEAU
La fashion se met au bio et à l'équitable NOUVEAU
La Fête écolo NOUVEAU
Les Denst de la Terre NOUVEAU
L'arbre qui cache le Forfait NOUVEAU
Sexy écolo NOUVEAU
Piles pas nickel
Vêtements Trucs et Astuces
Ginette et Ezio
2ème main(S)
La bio, c'est bon pour ma pomme
Encore du saumon
Autopsie d'une fête
Equitable comme le chocolat
Mon beau sapin
Croque la pomme
Logos & labels
Papier recyclé
Chanvre sous les toits
Ecolo chez soi, écolo là bas ?
Métier : devenir ingénieur écolo
Meubles en carton, ça déménage
Jardiner sur le pavé
Briller à tout prix
Jardin high tech

100 ans de confiscation des ressources alimentaires
Finances Solidaires
 

Pour en savoir plus

Construire en chanvre
Association loi de 1901, Construire en chanvre rassemble les professionnels du bâtiment. L’objectif de l’association est de contribuer au développement harmonieux de l'utilisation de matériaux de construction à base de chanvre et de tous autres végétaux pouvant s'utiliser avec des techniques similaires ou complémentaires.
B.P. 6, 89150 Saint Valérien, construire.
Mèl :
chanvre@wanadoo.fr,
Site :
www.construction-chanvre.asso.fr/

Quelques sites :
www.chanvre-info.ch
www.chanvre.com
www.arboga.fr
www.eco-logis.com
www.isochanvre.com
www.nature-et-habitat.com
www.wonderchanvre.com

CHANVRE
SOUS LES TOITS



On l’a utilisé dans la marine pour confectionner des toiles et des cordes. On l’a employé dans l’industrie textile pour fabriquer les premiers jeans et des tennis. On l’a réprimé au siècle dernier, en faveur de produits pétrochimiques... Au point de le rayer des cultures de nos campagnes. Mais le chanvre est tenace. Il revient en force aujourd’hui avec un nouveau débouché : la construction. Ecologique, bon marché, non polluant, la plante entrevoit un nouvel avenir.

Depuis quelques années, sous l’œil aiguisé des autorités, la culture du chanvre reprend en plein champ. Cultivé essentiellement dans le nord et l’est de la France, le « canabis sativa », chanvre textile, reprend progressivement sa place dans le paysage agricole. Son cousin le « canabis indica » reste interdit de séjour à cause de sa teneur en psychotropes.

La France assure 50%
de la production européenne
de chanvre

Le chanvre textile est une aubaine pour les agriculteurs. Il pousse tout seul sans engrais, ne demande que peu d’entretien, n’abîme pas les sols et se récolte facilement. Il n'a pas besoin d’herbicides, sa vitesse de croissance est telle qu’il étouffe les mauvaises herbes. Pas besoin non plus de pesticides, le chanvre n’est jamais malade. Résultat, depuis plusieurs années, la plupart des produits dérivés du chanvre sont certifiés bio.

Construire en chanvre
On le trouve sous les toits des maisons, sur les murs et les planchers. Matériau sain et naturel, cet excellent isolant thermique et acoustique permet de restaurer ou de construire des maisons aussi écologiques qu’esthétiques. Ils n’étaient qu’une poignée hier à se lancer dans la construction en chanvre. Olivier Duport, artisan charpentier spécialisé dans la construction de maisons en ossature bois était de ceux-là. Président de l’association « Construire en chanvre »* depuis 1998, fervent défenseur de la construction biologique, Olivier nous a reçu. Entretien.

EKWO : Comment peut-on utiliser le chanvre dans sa maison ?
O. Duport : On peut faire beaucoup de choses et notamment remplir l’ensemble des murs de sa maison. On peut commencer par faire une chape isolante au sol, puis combler les murs structure bois avec des mortiers de chanvre, remplir les parois de cloison de doublage, les planchers intermédiaires pour les isoler thermiquement ou phoniquement, calfeutrer les structures de toiture….

EKWO : Quelles sont les parties du chanvre utilisées dans la construction ?
O. Duport : La chènevotte, écorce de la tige du chanvre constitue l’élément le plus intéressant. Finement broyée, cette matière légère et alvéolaire mélangée avec de la chaux forme une excellent mortier. C’est un matériau très facile d’utilisation. Il ne se rétracte pas au séchage et peut se modeler à merveille.
                                               
     SUITE

 

© EKWO

DOSSIER EKWO ATTITUDE

 

La fibre du chanvre peut également être utilisée comme matelas isolant et remplacer la traditionnelle laine de verre. Il existe d’autres débouchés de cette fibre encore peu exploités. Elle peut être utilisée dans l’élaboration de plastiques biodégradables, assiettes, verres et couverts par exemple.

En 2003, la France a produit
63 000 tonnes de chanvre
(et 31,7 millions de tonnes de blé)

EKWO : Quels types de matériaux le chanvre remplace-t-il ?
O. Duport : Les mortiers de chanvre remplacent tous les éléments de murs non porteurs ainsi que les éléments isolants. Avec un seul matériau on fait en même temps la structure du mur et son isolation. La laine de chanvre remplace quant à elle toutes les laines isolantes minérales.

EKWO : Quels sont les principaux atouts du chanvre ?
O. Duport : Le chanvre permet de réaliser de considérables économies d’énergie. En amont tout d’abord, car le chanvre est un produit naturel, une plante qui pousse toute seule grâce à la photosynthèse et l’énergie solaire. Dans son utilisation ensuite, car c’est un matériau très isolant qui permet de conserver la chaleur entre les murs. En aval enfin, car le recyclage du chanvre fait appel à des procédés très simples. C’est le matériau biodégradable par excellence.

Au milieu du siècle dernier,
la France comptait 176 000 hectares de chanvre emblavés. Seulement 600 au début des 70's. Mais 9000 hectares en 2003.

EKWO : La construction en chanvre est-elle reconnue aujourd’hui ?
O. Duport : Pas encore, mais on avance. L’association Construire en chanvre, appuyée par le CSTB – Centre scientifique et technique du bâtiment-, des représentants des ministères de l’agriculture et de la construction, des organismes professionnels, des industriels de la chaux, du chanvre… s’est lancée dans la reconnaissance officielle du chanvre comme matériau de construction. Une commission a été mise en place pour écrire les règles de l’art de la construction en chanvre, un avant-projet de DTU. Les DTU, Documents techniques unifiés, constituent la référence dans le monde du bâtiment. Reconnus et approuvés par les professionnels de la construction, ils contiennent les règles techniques relatives à l'exécution des travaux et servent de référence aux experts des assurances et des tribunaux. Pour nous, la rédaction d’un DTU de la construction en chanvre est une nécessité aujourd’hui. Ce document envisagé pour 2005 permettra de faire reconnaître officiellement ce procédé. Les artisans n’auront plus aucune excuse pour ne pas utiliser le chanvre et pourront le faire en toute sécurité.






 

EKWO.org - Copyright 2010 - Mention légales