au menu d' EKWO
LES AUTRES DOSSIERS
La mariage...durable NOUVEAU
Le "bon" prétexte de l'écotourisme NOUVEAU
La fashion se met au bio et à l'équitable NOUVEAU
La Fête écolo NOUVEAU
Les Denst de la Terre NOUVEAU
L'arbre qui cache le Forfait NOUVEAU
Sexy écolo NOUVEAU
Piles pas nickel
Vêtements Trucs et Astuces
Ginette et Ezio
2ème main(S)
La bio, c'est bon pour ma pomme
Encore du saumon
Autopsie d'une fête
Equitable comme le chocolat
Mon beau sapin
Croque la pomme
Logos & labels
Papier recyclé
Chanvre sous les toits
Ecolo chez soi, écolo là bas ?
Métier : devenir ingénieur écolo
Meubles en carton, ça déménage
Jardiner sur le pavé
Briller à tout prix
Jardin high tech

100 ans de confiscation des ressources alimentaires
Finances Solidaires
 

Pour en savoir plus

Des recettes, des trucs et astuces .....

tout dans le magazine

Jardiner sur e pavé

Délaissé pendant plusieurs années, le jardinage est aujourd’hui à la mode. Que ce soit dans un jardin ou sur un balcon, nombreux sont ceux, qui, le week-end, troquent palm et portable contre bêche et serfouette. Car les urbains aussi aiment la terre. Exit la culture réservée aux campagnes. Les lopins de terre fleurissent ici et là aux pieds des immeubles, sur les rebords de fenêtres.

 

Cuisine buissonnière
Cuisiner et déguster les fleurs n’est pas une idée à la mode. Les chinois mitonnent les fleurs de glycine, de chrysanthème ou de chèvrefeuille depuis belle lurette. Les japonais offrent en festin les fleurs de camélia aux nonagénaires, symboles de longévité. Les pâtisseries orientales regorgent de fleurs d’oranger, de jasmin. Et plus simplement chez nous, les fleurs d’acacia ou de courgettes se préparent encore en beignet, les primevères sont utilisées dans la soupe en Lorraine, et l'on trouve de la confiture de pétales de rose. Envies d’assiettes hautes en couleurs ? Suivez le guide.

Nul besoin d’hectares pour faire fleurir son jardin secret. Un balcon, un rebord de fenêtre, quelques pots peuvent suffire. Pour commencer semez et plantez les incontournables plantes aromatiques : thym, romarin, sauge, laurier, estragon, origan, persil cerfeuil, coriandre, ciboulette, aneth. Osez de nouvelles saveurs avec le basilic pourpre, la menthe poivrée ou citronnée, l’hysope aux fleurs bleues, l’angélique, la mélisse, la citronnelle. Semez des capucines pour leur bouquet rouge orangé et leur goût poivré (fleurs en salade, baies confites au vinaigre). Tentez la bourrache, les soucis, les pavots, le pourpier –portulaca oleracea- (tiges et feuilles en salade, cuit, au vinaigre en condiment), pissenlit (boutons à confire), violettes (confire les fleurs), jasmin (sirop, liqueur)…


C’est le bouquet

Je vous ai apporté des artichauts…Il y a ceux quimangent les fleurs et ceux qui offrent des légumes. Bienvenue dans un monde où l’on se délecte de ses soucis, où l’on se déclare un bouquet d’asperges à la main.

 

Une ratatouille en bouquet

Ringard le bouquet de roses rouges pour emballer. Osez, surprenez. Offrez-lui une ratatouille en bouquet.

Pour un beau bouquet et une délicieuse ratatouille provençale :
• 1 kg de courgettes
• 1,5 kg d’aubergines
• 1,5 kg de tomates (ou 2 boîtes de tomates pelées)
• 1 kg de poivrons
• 500 g d’oignons
• 3 gousses d’ail
• thym, laurier, huile d’olive, sel, poivre
Cuire séparément (c’est ça le truc) tous les légumes pelés et coupés en dés. Ajouter les tomates épépinées et pressées (ou les tomates pelées en boîte) pendant 30 minutes dans l’huile d’olive. Rassembler les légumes cuits. Y ajouter l’ail. Saler et poivrer. Faire cuire 30 minutes.


Bon appétit !

 


© EKWO

DOSSIER EKWO ATTITUDE

texte : Monica Fossati & Hélène Binet



Décidez-vous à cuisiner les tulipes, œillets, pensées et composez avec les parfums envoûtants : jasmin, chèvrefeuille, géranium, lavande, jacinthe, lilas.


De la cueillette à l’assiette

Mauvaise nouvelle pour les couche-tard, le meilleur moment pour la cueillette est le matin, de bonne heure de préférence et par temps sec. Si ce n’est pas votre heure, optez pour le soir après le coucher du soleil. En pleine journée, les herbes et les fleurs perdent de leurs saveurs. Ramassez les fleurs en boutons ou à peine écloses pour qu’elles conservent leur parfum. Coupez-les au dernier moment juste avant de cuisiner et si le repas n’est pas prêt, trempez-les dans l’eau froide en bouquet.


Révision de sciences naturelles

Après la cueillette, il est nécessaire de dévêtir les fleurs avant de les cuisiner. Pour y parvenir il vous sera peut-être nécessaire de vous replonger dans vos livres de sciences naturelles du collège pour y retrouver la terminologie.

La leçon ainsi révisée, ôtez cœur, pistil et étamines, sources d’allergie, toutes les parties vertes, tiges et corolles, exception faite pour les pissenlits ou les tournesols. La plupart des fleurs sortent facilement de leur calice. Si ce n’est le cas détachez les pétales un à un (un peu, beaucoup, passionnément…) ou coupez la corolle de la fleur avec des ciseaux.
Enfin avant d’engloutir vos fleurs ainsi préparées vérifiez qu’elles ne contiennent pas une armée de pucerons, de coccinelles ou une abeille. Secouez-les, soufflez pour déloger les squatters et si l’occupant est tenace passez-les rapidement sous l’eau et épongez-les sur du papier absorbant.
Les préparatifs terminés, il ne vous reste plus qu’à enfiler votre tablier.

 


Taboulé des prés*
Ingrédients pour quatre personnes
• 300 g de semoule ou de blé concassé
• 4 grosses tomates bien mûres
• 1 poignée de boutons de fleurs de pissenlit et quelques feuilles tendres
• 2 poignées de pâquerettes
• 1 poignée de fleurs de primevère et quelques feuilles
• 1 poignée de feuilles de menthe
• 3 citrons
• 15 cl d’huile d’olive
• sel et poivre

Ebouillantez rapidement les tomates, laissez-les refroidir puis pelez-les et débitez-les en petits cubes. Rincez et égouttez toutes les fleurs, les feuilles et les boutons. Réservez quelques primevères, pâquerettes et éventuellement deux ou trois fleurs de pissenlit pour la décoration.
Faites cuire la semoule (ou le blé concassé) à la vapeur pendant 10 minutes puis versez-la dans un saladier ; égrenez-la avec une fourchette puis laissez-la refroidir. Pressez les citrons et versez le jus sur la semoule ; ajoutez les tomates et leur jus, toutes les feuilles finement ciselées (menthe, primevère, pissenlit) ainsi que les boutons de pissenlit et les fleurs (primevères, pâquerettes).
Arrosez copieusement d’huile d’olive, salez, poivrez et mélangez. Laissez le taboulé reposer au moins deux heures au frais. Rectifiez l’assaisonnement, ajoutez de l’huile s’il est trop sec et servez-le avec des fleurs entières sur le dessus.

* d’après le livre « La cuisine des herbes et des fleurs » de Pierre Claus, Editions Librio


 

 

EKWO.org - Copyright 2010 - Mention légales